Un conte qui devient un roman ? Comment ça ?!

Oui, chers aspirants conteurs, vous avez bien lu et bien fait vos calculs, nous attendons des textes qui font au minimum une centaine de pages et nous espérons nous régaler sur plus de pages encore !

Ne criez pas au scandale en hurlant que les contes sont traditionnellement des textes courts, nous le savons 😉 (mais soit dit en passant, certains contes peuvent être relativement longs comme La Belle et la Bête de Mme de Villeneuve publié en 1740 qui ne comporte pas moins de 130 pages). Néanmoins nous vous demandons une réécriture. Le studieux CNRTL fournit une définition complète de ce terme où l’on trouve entre autre sens principal « Donner une nouvelle version d’un texte déjà écrit ». Nouvelle version. Nous touchons là une notion clé.

L’idée même que nous nous faisons de l’acte de réécriture réside en une révolution de la forme et une évolution du sens du matériau d’origine : retravailler la matière afin de lui faire prendre de nouveaux sens, lui offrir de nouveaux messages et en repenser le style d’écriture (et donc le format).

Nous sommes convaincus que la matière de base fournie par les contes de fées est assez riche pour engendrer des histoires longues et complexes, dotées d’une structure narrative rigoureuse et puissante. Nous rêvons d’un roman qui pourrait éclairer les zones d’ombre fourmillant dans les textes classiques avec de nouveaux personnages, de nouvelles péripéties et de nouveaux problèmes. Ne pas diluer les seuls éléments des contes, mais bien créer du contenu à partir d’eux. Nous faisons confiance en l’imagination débordante des auteurs pour ça.

Nous avons la volonté d’insuffler un peu de fraîcheur et de nouveauté aux textes qui ont enchanté nos enfances, et nous l’avouons, avoir le plaisir coupable de nous replonger dans ces univers familiers. Mais curieux d’y découvrir de nouvelles pièces inexplorées 😉

Quel lectorat ?

Le lecteur moyen visé est un adolescent ou un jeune adulte (16-30 ans), mais un texte universel à même de captiver et de plaire à n’importe quel âge sera le bienvenu. En revanche, nous ne publions pas de livres uniquement orientés jeunesse.

Est-ce que Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll est un conte ?

Oui et non. Tout comme Peter Pan (‎ inventé par James Matthew Barrie) et Pinocchio (créé par Carlo Collodi), Alice est bel et bien un roman et n’a pas été écrit dans le même contexte que les contes de fées traditionnels. L’ami Wikipédia classe néanmoins ces oeuvres dans la catégorie un peu flottante « conte de fées moderne de la littérature pour enfants ». Et il est vrai que grâce à Disney, nos imaginaires contemporains ont tendance à associer (à tort ou à raison) ces histoires-là aux contes de fées. C’est pourquoi nous avons décidé d’accepter les textes revisitant Alice et ses copains ;).

Est-ce que vous faites des Services Presse ?

Oui ;). Plus d’informations sur notre page dédiée aux Services Presse